Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Missions

Soutenir l’art contemporain

Share Share Share Share Share

Accompagner les artistes et les professionnels par des dispositifs de soutien

Le Cnap pilote un ensemble de dispositifs destinés à soutenir les artistes, les théoriciens et critiques d’art, les photographes documentaires, les restaurateurs et conservateurs d’œuvres d’art contemporain, mais également des personnes morales privées (galeristes, éditeurs et maisons de production). En accompagnant ces différents acteurs, le Cnap se définit comme un partenaire au service de la création contemporaine, et contribue ainsi au développement et à la professionnalisation de la scène artistique. Considérant la recherche comme un aspect essentiel de tout travail artistique, il encourage des pratiques qui ne s’inscrivent pas immédiatement dans une économie productive.

 

LE SOUTIEN INDIVIDUEL

Le soutien à une recherche/production artistique
Le Cnap attribue, une fois par an, un soutien à une recherche/production artistique, s’adressant à des artistes dont la pratique est validée notamment par des expositions dans des lieux professionnels de diffusion de l’art contemporain et/ou des textes critiques. À l’instar d’un chercheur, l’artiste évolue dans un processus de réflexion et de découverte souvent long et intuitif tout autant que méthodique, qui génère difficilement une économie capable de le soutenir. Le Cnap intervient à cette étape fragile du processus artistique par différents moyens.
Ce soutien est destiné à aider un artiste à réaliser un projet, depuis sa phase exploratoire de recherche jusqu’à la production de la ou des œuvres qui en seraient éventuellement issues.

Le soutien à la photographie documentairecontemporaine
Depuis 2011, le Cnap attribue, une fois par an, un soutien à la photographie documentaire contemporaine. Destiné à accompagner les photographes pour la production d’un projet, il s’adresse aux photographes dont la démarche est validée par des publications (quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou revues) et, le cas échéant, des expositions dans des lieux professionnels de diffusion. Ce soutien est destiné principalement à conforter l’inscription du travail du photographe dans le champ professionnel, et à rendre possible un travail de création. Le dispositif s’appuie sur un fonds spécifique, auquel la direction générale des médias et des industries culturelles du ministère de la Culture a contribué complémentairement à la dotation du Cnap.

Le soutien à la recherche en théorie et critique d’art
Le Cnap attribue, une fois par an, un soutien à des historiens de l’art, commissaires d’exposition indépendants, critiques et théoriciens, pour des projets de recherche conduisant, le cas échéant, à la parution d’ouvrages, au commissariat d’expositions, à la publication d’articles, à la tenue de conférences et de présentations publiques. Ce dispositif de soutien a été imaginé à sa création comme une bourse d’écriture pour des auteurs préparant un ouvrage d’art contemporain. Il s’est néanmoins progressivement intéressé à des projets et des profils plus variés, se transformant en une aide à la recherche présentant différents supports et formes, allant bien au-delà du livre. Ce changement s’est opéré au fur et à mesure de l’apparition de travaux engagés en dehors ou en marge des instances académiques, et soulevant de nouveaux enjeux liés à la théorie et à la critique d’art.

Dispositif sans équivalent dans le paysage de l’art contemporain français, le soutien apporté par le Cnap permet aux auteurs de prendre le temps de la recherche et de l’écriture, mais aussi de financer leurs déplacements en France et à l’étranger pour mener à bien, et en toute autonomie, entretiens de terrain, rencontres avec des artistes, visites et études d’archives.

Le soutien à la recherche en restauration et en conservation d’œuvres d’art contemporain
Une fois par an, le Cnap attribue des soutiens à la recherche en restauration et conservation d’œuvres d’art contemporain s’adressant à des restaurateurs souhaitant mener à bien une recherche spécifique, en liaison avec un laboratoire de recherche de leur choix, tant en France qu’à l’étranger. Les conclusions sont présentées devant la commission qui se réunit l’année suivant l’attribution de l’aide. Le cas échéant, un bénéficiaire peut solliciter une fois le renouvellement du soutien pour une recherche complémentaire.

Depuis 2016, le Cnap propose par ailleurs aux restaurateurs d’art un appel à projets en lien avec une problématique de restauration préventive intéressant au premier plan le Fonds national d’art contemporain dont le Cnap assure la conservation, la diffusion et l’enrichissement.

Le secours exceptionnel aux artistes
Le secours exceptionnel aux artistes du Cnap est une aide ponctuelle. Il est réservé aux artistes qui rencontrent dans leur quotidien des difficultés financières conjoncturelles ne leur permettant plus d’exercer leur activité artistique de manière professionnelle et constante. Le montant du soutien est fixé à 1 000 €. La commission se réunit trois fois par an.

Les prix du Cnap dans le champ de l’audiovisuel
Dans la continuité et en appui des actions du Cnap qui, avec son dispositif Image/mouvement, soutient chaque année une vingtaine de films engagés dans de nouvelles écritures et pratiques cinématographiques, l’établissement a engagé un partenariat en 2015 avec le FIDMarseille, pour l’attribution d’un prix adressé à un réalisateur français ou étranger, visant à récompenser une œuvre relevant des espaces croisés de la fiction et du documentaire.
Depuis 2016, le Cnap, en partenariat avec le festival de films documentaires Cinéma du réel, propose par ailleurs le prix Joris-Ivens/Cnap au sein de la compétition internationale Premiers Films.  Ces prix s’inscrivent ainsi dans la politique d’accompagnement des projets et des artistes par le Cnap, et ambitionnent de jouer un rôle incitateur dans le parcours artistique et professionnel des lauréats.

 

LES SOUTIENS AUX GALERIES, MAISONS D’EDITION ET MAISONS DE PRODUCTION

Le Cnap a pour mission d’inciter et d’encourager les acteurs économiques et culturels à soutenir la création artistique. C’est la raison pour laquelle il accorde aussi des soutiens sur projet aux professionnels du secteur privé du milieu de l’art contemporain : galeries, maisons d’édition et de production.

Le soutien aux galeries d’art contemporain

- première exposition et publication
Deux fois par an, le Cnap attribue des soutiens financiers à des galeries commerciales, pour la première exposition personnelle d’un artiste déjà engagé dans la vie professionnelle ou pour l’édition d’un catalogue d’exposition, d’un livre d’artiste ou d’une monographie consacrée à un artiste représenté par les galeries demandeuses. En incitant ces dernières à promouvoir la démarche d’artistes émergents, ce dispositif permet d’encourager la prise de risque économique que représente la confrontation initiale du travail d’un artiste avec le marché – à travers sa première exposition en galerie ou dans le cadre d’une foire française en France – ou la conception d’une publication.

- l’avance remboursable
Depuis 2013, le Cnap soutient, par l’attribution d’avances remboursables, la production d’œuvres dont l’économie est plus difficile à financer pour une galerie. Le contexte peut être celui d’une exposition en galerie, en centre d’art ou en foire.
Le soutien s’adresse aux galeries d’art contemporain domiciliées sur le territoire français. La commission, qui se réunit deux fois par an, s’attache à examiner l’intérêt que la production de cette oeuvre peut revêtir pour l’artiste et le développement de son travail, pour la galerie, dans son engagement aux côtés de l’artiste, ainsi que pour d’éventuels collectionneurs.

- participation à une foire à l’étranger
Depuis 2014, le Cnap appuie, par l’octroi d’un soutien à la participation à une foire à l’étranger, les galeries d’art contemporain domiciliées en France et engagées dans une politique active de diffusion et de présentation d’artistes de la scène française
qu’elles soutiennent en dehors du territoire français.
À travers ce dispositif, mis en oeuvre deux fois par an, le Cnap affirme son engagement en faveur de la scène artistique française et des galeries qui la représentent.

Le soutien aux éditeurs

édition imprimée et numérique
Deux fois par an, le Cnap attribue des soutiens financiers à l’édition imprimée et numérique.
Ce dispositif vise à mieux faire connaître la scène artistique française, mais également à porter à la connaissance du public des ouvrages de référence jusqu’alors introuvables en langue française.
Le soutien à l’édition est destiné à soutenir des ouvrages consacrés à des artistes vivants, et à des artistes et mouvements artistiques postérieurs à la première moitié du xxe siècle et dont l’influence est toujours présente dans le champ de l’art
contemporain. Il s’adresse aux maisons d’édition pouvant assurer et garantir dans des conditions optimales l’édition et la diffusion de leurs ouvrages en France, qu’il s’agisse de monographies, d’ouvrages anthologiques, thématiques, théoriques,
d’écrits d’artistes, de livres conçus par un artiste, de catalogues raisonnés, de revues d’art contemporain et de critique d’art mais aussi de DVD, de livres numériques, de projets en ligne et/ou de type VOD.

Le soutien aux maisons de production Image/mouvement
Image/mouvement est un dispositif de soutien au développement et à la postproduction des nouvelles écritures et pratiques cinématographiques, tant documentaires que fictionnelles. Depuis 2001, Image/mouvement s’adresse aux maisons de production pleinement engagées dans le soutien à ces nouvelles cinématographies. En tant que plateforme d’observation, Image/mouvement accompagne et défend notamment la rencontre entre l’art contemporain et le documentaire. Elle pose le document et l’archive à la fois comme question, méthode et horizon de pensée de la création contemporaine.
Ce soutien, accordé par une commission une fois par an, est destiné à des œuvres relevant de productions audiovisuelles s’inscrivant dans le champ de la création contemporaine. Il s’adresse aux maisons de production pour des projets d’expérimentation et de recherche en phase de développement et de postproduction.

Dernière mise à jour le 07 févr. 2019