Skip to Content
Centre national des arts plastiques

Éditions B42

Share Share Share Share Share

« Art queer, une théorie freak » de Renate Lorenz

Soutien à l'édition

Arts plastiques - Parution
27 février 2018

Présentation et lancement en présence de l’auteure, le 27 février à 19h, à la librairie Violette Co, 102 rue de Charonne, 75011 Paris.

Dans Art queer, une théorie freak, Renate Lorenz suit les traces de la figure du freak,  personnage « artificiel » qui se manifeste par sa façon de marquer « un mouvement d’éloignement, une certaine distance avec l’être idéal blanc, hétérosexuel, valide, efficace ». Une théorie freak doit être comprise pour Lorenz comme une façon de « travailler sur l’histoire des attributions et des exclusions, sur une histoire des différences qui refuserait d’abandonner les discriminations. »

Basé sur l’analyse du travail de nombreux artistes, Art queer s’intéresse à la façon dont les stratégies de dénormalisation mises en place par les arts visuels peuvent se prolonger par le biais de l’écriture. Dans les trois chapitres de ce livre, les discussions théoriques et artistiques s’associent à la théorie queer, aux études sur le handicap et à la théorie postcoloniale pour définir trois pratiques : le drag radical, le drag transtemporel et le drag abstrait. Une des caractéristiques de l’art queer, tel que le définit Renate Lorenz, est sa possibilité d’agir à travers le temps, désorganisant une chronologie positiviste et se saisissant d’objets historiques par affinité. L’art queer cultive l’anachronisme comme méthode.

En s’appuyant sur le travail de onze artistes, le livre est moins une tentative de relecture de l’histoire de l’art, que la manifestation d’une méthode, que l’auteure nomme drag, qui rendrait apparents des modes d’assemblages, « des connections productives entre le naturel et l’artificiel, l’animé et l’inanimé, tout ce qui permet de produire des connections aux autres et aux choses plutôt que de les représenter. »

Parmi les artistes étudié∙e∙s figurent notamment Zoe Leonard, Shinique Smith, Jack Smith, Wu Tsang, Ron Vawter, Bob Flanagan, Henrik Olesen, Felix Gonzalez- Torres, Sharon Hayes et Pauline Boudry/Renate Lorenz, dont les oeuvres sont reproduites en couleurs dans le livre.

Art queer. Une théorie freak est le premier livre de la collection Culture, dirigée par l’artiste Mathieu Abonnenc et consacrée à l’anthropologie critique et à l’histoire de l’art.

Avec le soutien à l’édition du Cnap.

Dernière mise à jour le 11 déc. 2018

Éditions B42

80 rue du Faubourg Saint-Denis
75010 Paris 10
France